OFI ASSET MANAGEMENT

Twitter

banner

Perspectives de marchés et allocation - Avril 2019

Les marchés ont vécu un premier trimestre 2019 très positif dans l’ensemble, prenant à contre-pied bon nombre d’investisseurs après une fin d’année 2018 extrêmement préoccupante. Ce violent rebond s’explique par trois principales raisons :
- A la suite d’une déclaration de la Réserve Fédérale en janvier, les marchés ont intégré le fait que les taux d’intérêt allaient rester durablement bas.
- En ce qui concerne la croissance, la détérioration semble avoir atteint un plancher. Des signes d’amélioration apparaissent dans plusieurs pays, notamment en Chine qui a décidé de prendre des mesures de relance avec des baisses d’impôt (TVA, ménages).
- La prime de risque politique a baissé. Les marchés sont persuadés que les Etats-Unis et la Chine vont trouver un accord qui mettra un terme à la guerre commerciale. Sur le plan européen, les sondages à propos des élections du Parlement montrent que les partis populistes tardent à regagner du terrain.

Ces éléments ont très rapidement été pris en compte par les marchés ce qui a engendré des mouvements violents : +20% environ depuis les plus bas des actions américaines de décembre 2018.
En début d’année, nous avions conseillé de revenir sur les actifs risqués mais aujourd’hui ce mouvement nous paraît un peu trop rapide et nous recommandons à nos investisseurs de prendre une partie des bénéfices sur les marchés actions.
Nous anticipons des marchés assez neutres sur les actions au cours des prochains mois : le marché ne peut pas vraiment monter en raison des révisions à la baisse des bénéfices et en cas de fortes baisses du marché, compte tenu du bas niveau des taux, les investisseurs qui n’étaient pas rentrés sur le marché vont revenir.
Sur les marchés actions, nous anticipons donc une certaine stabilité voire une légère consolidation.
Sur les taux d’intérêt, les spreads se sont détendus très rapidement. Aujourd’hui, il faut donc acheter pour le portage et non pour des réductions supplémentaires de spreads, que ce soit sur l’Investment Grade, le High Yield et les obligations émergentes.
Les devises présentent un potentiel de valorisation moindre ce qui les rendent également intéressantes pour le portage.


https://www.ofi-am.fr/support/perspectives-de-marches-et-allocation-avril-2019/5caa41d2bb8c7