SCHRODERS

Twitter

Politiques et pratiques ESG cheminent dans les émergents

L'urbanisation, la pollution, le stress hydrique et le changement climatique exercent une pression croissante sur les décideurs politiques. Cet article est initialement paru dans l'Agefi quotidien du 22 janvier 2019.


Si l'intérêt des investisseurs pour les questions ESG ne cesse de croître, la majeure partie des actifs gérés sous ces considérations et l’essentiel de leur croissance concernent les marchés développés. Pourtant, les facteurs ESG ont une influence notable sur la performance des entreprises émergentes, et l’on observe des progrès dans de nombreux pays.

De nombreux travaux empiriques indiquent que l'investissement responsable ajoute probablement de la valeur. Le graphique ci-dessous, tiré d’une méta-analyse de plus de 2 200 études publiées depuis les années 1970, montre que dans toutes les régions, les facteurs ESG ont un impact positif sur la performance financière des entreprises. Cette influence semble par ailleurs encore plus prononcée pour celles des pays émergents.

Les politiques et les pratiques ESG des pays émergents s'améliorent. L'urbanisation, la pollution, le stress hydrique et le changement climatique exercent une pression croissante sur les décideurs politiques. La Chine et l'Inde montrent la voie, la Chine cherchant à se positionner en chef de file dans la lutte mondiale contre le changement climatique. Le Président Xi a profité du Congrès national 2017 du parti pour mettre l'accent sur la réduction de la consommation d'énergie, le développement des énergies alternatives et le renforcement des lois environnementales – un contraste frappant avec le retrait des États-Unis de l'Accord de Paris.

Concernant les données divulguées par les entreprises, s’il n’y a toujours pas de norme universellement reconnue, le manque d’information des entreprises émergentes a compliqué la tâche des investisseurs. Un rapport de Transparency International publié 2016, portant sur les pratiques de transparence de 100 grandes multinationales des marchés émergents, a conclu à une note globale moyenne décevante de 3,4 sur 10. Toutefois, le rapport reconnaît que « la réglementation fonctionne » et cite l'Inde – dotée d’une loi exigeant des entreprises qu’elles publient des informations financières clés sur l'ensemble de leurs filiales - qui a obtenu le score le plus élevé dans ce domaine. Des codes de gouvernance d’entreprise ont également été introduits en 2016 au Brésil, en Egypte, en Pologne et aux Philippines.

Enfin, les structures de marché locales et les aspects culturels doivent être pris en considération dans l’analyse ESG des entreprises émergentes, ce qui nécessite une connaissance de terrain – et surtout une capacité à engager le dialogue avec les entreprises.

Influence des facteurs ESG sur la performance des entreprises (%)


Source : Gunnar Friede, Timo Busch et Alexander Bassen (2015) ESG and financial performance: aggregated evidence from more than 2000 empirical studies, Journal of Sustainable Finance and Investment, 5:4, 210-233, DOI: 10.1080/20430795.2015.1118917.